25/06/2009

La loi du plus fort est rarement la meilleure !

Alors que notre échevine socialiste Lucienne Schoeling s'est vue contrainte, pour raison médicale, de mettre fin à son mandat, la faction libérale de la majorité de cartel PS-MR a imposé son remplacement au sein du collège par une conseillère communale MR. Et ceci malgré un accord écrit et signé (Christian Leclercq, Hector Yernault, Brigitte Rolet, Claude Swinnen) qui prévoyait une répartition équilibrée des postes : 3 MR + 3 PS.

Voici l'allocution que j'ai prononcée au conseil communal de ce mercredi 24 juin :

Il va sans dire que la proposition sur laquelle il faut délibérer ce soir et qui n’est proposée que par une faction de la majorité nous pose un problème. Et c’est un euphémisme.
Avant d’exposer nos arguments, nous tenons à préciser clairement et fermement qu’il ne s’agit nullement d’une question de personnes, mais bel et bien d’une question de principe. La situation a été largement débattue non seulement au sein du groupe des élus socialistes, mais aussi au sein de l’assemblée générale qui rassemble tous les affiliés de l’union socialiste communale de Silly. C’est donc bien la position commune de nos instances que je défends ce soir. Cette position a été adoptée à l’unanimité, moins une seule voix, ce 13 juin dernier.
Au cours des dernières semaines, beaucoup ont parlé d’éthique, de bonne gouvernance, de déontologie. Il faut croire que ces bonnes paroles se sont arrêtées aux frontières de Silly.
Depuis 1976, 33 ans, le PS et le MR ont scellé leur destin au cours de six pactes de majorité. Le dernier né, âgé de même pas 3 ans, vient d’être mis à mal par le partenaire libéral. L’accord conclu entre les deux partis et signé notamment par le bourgmestre Christian Leclercq, le 1er échevin Hector Yernault et la présidente de la section locale Brigitte Rolet prévoit une répartition équilibrée des postes au collège communal : 3 pour le MR et 3 pour le PS. Le remplacement d’une échevine PS par une conseillère MR rompt évidemment cet équilibre entre les deux partenaires. Jamais, au cours des négociations, le MR n’a demandé une clause prévoyant une répartition en fonction des voix de préférence. Il n’y a donc aucune raison, aujourd’hui, de changer les règles du jeu en cours de partie. Quand on commence un match de foot, on n’entame pas la deuxième mi-temps en jouant au rugby.
Ce qu’il est important de rappeler, c’est que le PS est un partenaire loyal dont le groupe a toujours voté à l’unanimité les propositions de la majorité PS-MR. Par ailleurs, nous avons toujours défendu les dossiers de Silly auprès des instances supérieures quelle que soit la couleur de l’échevin en charge du dossier ou de la couleur de l’asbl demandant des subsides.

Bien évidemment, nous sommes déçus. Bien sûr, nous aurions aimé que notre partenaire, depuis 33 ans maintenant, se rallie à une des propositions alternatives que nous avions faites. Bien entendu, notre confiance est mise à rude épreuve. Mais ce qui nous rend surtout perplexe, c’est la valeur à accorder à la signature des représentants du MR. Nous espérons qu’elle n’est pas apposée avec la même désinvolture sur les documents officiels communaux. C’est une image déplorable des politiciens qui nous est donnée là. La démocratie n’y trouvera pas son compte.
Avant de terminer mon intervention, je tiens à signaler que non seulement les conseillers communaux PS, mais je pense l’ensemble des silliens, sont extrêmement déçus – et c’est peu dire – de l’attitude du parti libéral qui trahit un accord écrit et signé. Mais s’il y en a un qui aurait été terriblement désappointé aujourd’hui, c’est celui, Christian, qui t’a laissé sa place de maïeur en 1999, je veux parler de feu Henri Schoeling, notre ancien bourgmestre socialiste.
Pour conclure, le groupe PS souhaite adresser un message à la population sillienne. Alors que l’honnêteté et la probité sont des qualités essentielles que nous essayons d’inculquer à nos enfants, le groupe libéral vient de se décrédibiliser de manière flagrante, et en particulier les signataires de l’accord qui siègent parmi nous ce soir. Mais quoiqu’il en soit, les conseillers communaux PS continueront à travailler dans l’intérêt général de notre commune. Comme hier, le PS de Silly est et restera un parti loyal et… fréquentable !
Afin de respecter nos engagements et ne pas renier notre parole, je voterai donc contre cette proposition. Que tous ceux qui estiment cela juste et équitable me suivent.
Merci de votre attention.



Les conseillers Rasneur (CDH) et Blondiau (Ecolo) prennent aussi la parole ainsi que l'échevine Christiane Moerman.
Ecolo a courageusement fustigé l'attitude du MR tandis que le CDH a usé sa pommade et sa brosse à reluire auprès du MR dont il semble, de toute évidence, approuver l'attitude déloyale.

Résultats des courses (18 présents au conseil communal) :
14 pour : 8 MR + 5 CDH + 1 futur ex-PS
4 contre : 3 PS et 1 Ecolo

Quand on est confronté à ce genre de comportement, il faut avoir les reins solides pour ne pas être dégoûté de la politique !

Il faut quand même aussi préciser que le PS de Silly affiche un bilan très positif de ses actions et qu'il n'est entâché d'aucune "affaire" !

07:58 Écrit par Pascal dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.