29/10/2007

Quel drapeau sur mon blog ?

J'ai longtemps hésité à placer le drapeau belge (très tendance chez les francophones) ou le drapeau wallon (un peu "has been" sur le plan politique).

Mais faut-il vraiment choisir ? Les deux ne sont pas inconciliables, que je sache. Ce choix difficile n'est pas sans me rappeler le film Le choix de Sophie (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=2362.html), toute proportion gardée évidemment.

Le drapeau belge, parce ce que c'est le pays qui m'a vu naître (je n'ai pas osé utiliser le mot "nation"). C'est son histoire et sa géographie que j'ai apprises à l'école. C'est son drapeau que je saluais au service militaire (nul n'est parfait...). Bref, l'éducation a fait son oeuvre... C'est une partie d'explication. L'autre volet porte sur la profonde imbrication des familles (Tielemans, c'est pas vraiment wallon comme nom, même s'il faudrait certainement à la 4e ou 5e génération pour retrouver des ancêtres flamands) mais aussi sur la "perméabilité" culturelle où des mots expressions sont utilisés par la communauté voisine (volle gas, tringuaille,...). Sans oublier que les icônes que nous admirons le sont souvent sans entrave communautaire (Merckx, Brel, Henin, Clijsters,...).

Le drapeau wallon, c'est parce que j'y suis attaché, c'est mon identité. C'est le coq restant fier et combatif devant les véléités flamandes. C'est le roseau qui plie mais ne se rompt pas. C'est ce dialecte que j'ai entendu quand j'étais jeune et qui m'émeut toujours autant quand j'entends ou relis les textes du défunt Bob Deschamp. Identité diffuse car non structurée. Cette appartenance wallone, je ne l'ai finalement "découverte" et cultivée qu'à l'université via les cercles régionaux forts actifs.

Voilà pourquoi vous trouvez sur mon blog ces deux emblèmes différents mais présentant toutefois deux couleurs en commun : positivons !

 

12:21 Écrit par Pascal dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

09/10/2007

Cap maintenu à la Fédération de Soignies

Suite aux élections internes de ce samedi, les affiliés de la Fédération de Soignies ont reconduit l'équipe dirigeante dans ses fonctions.

Nous avons donc au Comité Fédéral :

Présidence : Olga Zrihen

Vice-Présidence : Fabienne Capot et Jean-Marie Degauque

Notre représentante au bureau national du PS sera Colette Burgeon.

Bon boulot et félicitations aussi aux autres candidats qui n'ont pas été élus !

Mais, hormis ces résultats "bruts", il serait peut-être bon de rappeler ce qu'est le comité fédéral ?

Le Parti Socialiste est un parti particulièrement bien structuré où chaque rouage compte et a sa place pour un fonctionnement souple et harmonieux de chacune des composantes du Parti.

Pour commencer, le comité est une instance fédérale. Ici, le mot "fédéral" signifie qu'il s'agit d'une Fédération (14 fédérations composent le PS). En général, une fédération exerce ses compétences sur le territoire d'un arrondissement, en l'occurence celui de Soignies (NB : pour rappel, le chef-lieu d'arrondissement est bien Soignies et pas La Louvière, la "fédération du Centre" - terme que l'on entend et que l'on lit parfois Perplexe même dans les hautes sphères socialistes - n'existe pas dans l'état actuel des choses).

Le terme fédéral ayant été expliqué, il convient maintenant de s'intéresser au terme "comité". En fait, le comité est l'instance intermédiaire entre le congrès fédéral (regroupe les délégués de toutes les sections, voire tous les affiliés, de la fédération) et, d'autre part, le bureau de la fédération qui regroupe les président, vice-présidents, secrétaire fédéraux, les membres du bureau national, les élus provinciaux et des niveaux supérieurs, les présidents d'USC (Union Socialiste Communale).

Par ordre croissant des échelons, on a donc le congrès fédéral, le comité fédéral, le bureau fédéral, puis juste au-dessus, le comité exécutif fédéral (président, vice-présidents et secrétaire fédéraux).

Voilà vous savez tout ou presque !Moqueur