27/02/2006

Diététique et convivialité

Coucou, les loulous

 

À l'heure où Silly se lance dans le Slow Food prônant les produits du terroir et l'art de vivre hédonistique, je me demande comment allier ce beau principe que je partage et la dure réalité quotidienne : le seul repas plus ou moins équilibré que j'ai pu prendre, c'est mon petit déjeûner...

Le repas de midi, je l'ai pris à l'école communale de Bassilly (servi avec un très bon vin rouge ) et le soir, souper de famille chez un cousin de mon épouse à Mons. Délectable dîner à l'italienne avec un excellent vin sicilien dont j'ai malheureusement oublié le nom... "Étienne, si tu nous regarde..."

 

Comment compter les calories dans tout cela ? Je comprends mieux pourquoi certains implorent : ne nous soumets pas à la tentation

18:15 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bassilly peut-il me répondre ? Un gars du bureau, un japonais, va épouser une japonaise. Les collègues m'ont dit "Ne fais pas l'andouille, jeter du riz, ça se fait chez nous mais pas chez eux. Chez eux on lance des frites." Ils ont ajouté "A la sortie il faut les encourager en faisant beaucoup de bruit, viens avec ton wok et tes baguettes". Je réfléchis. D'un côté je ne peux pas être le seul sans accessoire au mariage, le japonais va rire jaune. De l'autre côté, je ne peux pas être le seul avec trois kilos de frites surgelées en train de faire bom, bom, bom sur mon wok, je vais l'abîmer. Troisième côté : je pourrais ne pas aller au mariage mais alors je n'aurai pas de chouchi au saké d'honneur. Je dilemme. Je dilemme et je dis zut, flute, rastaquouère, j'aurais du m'abonner à l'exploration du monde. Aidez-moi et dites-moi quelles sont les coutumes de mariage au pays du soleil et le vent. Bonzaï !

Écrit par : biglodion | 02/05/2006

Les commentaires sont fermés.